Musei Capitolini

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Itinéraire par salles > Appartement des... > Salle des Horaces et des Curiaces
Salle des Horaces et des Curiaces Salle des Capitaines Salle de Hannibal Chapelle Salle des Tapisseries Salle des Triomphes Salle de la Louve Salle des Oies Salle des Aigles

Appartement des Conservateurs

Les salles qui le composent, au premier étage du palais, étaient utilisées par les Conservateurs pour les activités liées à leur bureau et elles constituent un complexe unitaire par fonction et décoration.
Dans ces salles avaient lieu, entre autre, les réunions Du Conseil Public et du Conseil Secret.
La riche décoration de ces pièces de représentation (fresques, stucs, plafonds et portes entaillés, tapisseries) a comme motif conducteur l’histoire ancienne de Rome, de la fondation à l’époque républicaine.
Le plus ancien cycle des fresques remonte au début du XVIe siècle.

A l’étage noble du Palais se trouvent les Salles de représentation des Conservateurs, qualifiées d’Appartement.
Elles constituent le noyau le plus ancien du Palais: quelques-unes des pièces gardent encore des parties du cycle de fresques exécutées au début du XVIe siècle, tandis que la décoration des autres salles a été renouvelée après l’intervention de Michel-Ange.

La décoration de l’Appartement dans son ensemble, tout en ayant été réalisée par interventions distinctes et successives, présente quand même un caractère d’unité exprimé par l’exaltation et l’éloge des vertus et de la valeur des Anciens.

Furent placées dans ces salles également les anciennes sculptures en bronze que le Pape Sixte IV donna en 1471 au peuple romain en vertu de leur valeur symbolique et en mémoire de la grandeur de Rome que le gouvernement pontifical songeait à renouveler et à raffermir. Le don des bronzes par Sixte IV est considéré comme étant l’ acte de fondation des Musées Capitolins, et depuis lors des œuvres d’art, des sculptures anciennes et des peintures d’inestimable valeur furent collectées au Capitole.

Salle des Horaces et des Curiaces

Appartement des Conservateurs - Salle des Horaces et des Curiaces

La décoration à fresque de l’ample salle a été réalisée par le Cavalier d'Arpino (Giuseppe Cesari) entre la fin du XVIe siècle et le début de celui suivant. 
Conçues comme tapisseries étendues le long des parois, les fresques représentent des épisodes de la plus ancienne histoire de Rome, reprises aussi dans les médaillons monochromes au-dessous. 
Deux monumentales statues de papes sont opposées sur les côtés les plus courts de la salle; celle en marbre de Urbain VIII, œuvre par Bernini et par ses élèves, et celle en bronze d’Innocent X, exécutée par Algardi

La grande salle, dite des Horaces et des Curiaces en raison du sujet d’une de ses fresques, était affectée aux audiences du Conseil Public des Conservateurs.

La charge de décorer la salle fut confiée en 1595 à Giuseppe Cesari, dit le Cavalier d'Arpin (1568-1640), l’un des plus grands maniéristes romains. Il était prévu que les travaux seraient achevés pour le Jubilé de 1600, mais en 1613 n’étaient achevées que les trois premières scènes. Après une interruption de plus de vingt ans, les travaux furent achevés en 1640.
 Le cycle des fresques illustre des épisodes de l’histoire des origines de Rome racontés par l’historien Tite-Live. Les scènes font semblant d’être une série de tapisseries séparées, sur leurs côtés longs, par des festons de fruits et de fleurs, par des trophées d’armes et par des vases lustraux. A la base des parois il est une frise en faux marbre par Cesare Rossetti à médaillons monochromes portant des épisodes historiques.
 En suivant l’ordre d’exécution, le cycle commence par:
 La découverte de la louve avec Romulus et Remus (1596): Faustulus découvre sous les branches d’un figuier, sur la rive du Tibre, la louve qui allaite Romulus et Remus. L’image de la louve rappelle évidemment la Louve capitoline qui est gardée dans le palais et qui est le symbole de la ville.
 La bataille de Tullus Hostilius contre les forces de Véies et de Fidènes (1597-1601): un épisode de la guerre d’expansion combattue par les Romains contre les villes voisines sous le troisième roi de Rome, Tullus Hostilius, est représenté avec une grande intensité.
 Le combat entre les Horaces et les Curiaces (1612-1613): épisode de la guerre de Rome contre la toute proche ville d’Albe la Longue, laquelle s’acheva par un duel entre les représentants de Rome (les Horaces) et les représentants d’Albe la Longue (les Curiaces). Les deux armées adversaires assistent à la scène finale du duel, lorsque le dernier des Horaces va frapper le dernier de ses adversaires.
 L’enlèvement des Sabines (1635-1636): au premier plan, il est le groupe des Sabines enlevées par les Romains dans le but de peupler la ville qui venait d’être fondée. La fresque, exécutée après environ vingt ans d’interruption, partage avec les deux dernières scènes une technique de peinture plus rapide et sommaire, typique de la dernière période du Cavalier d’Arpin.
 Numa Pompilius institue le culte des Vestales et des prêtres (1636-1638): au milieu de la scène, sur la toile de fond d’une grandiose vue architecturale, brûle sur l’autel le feu sacré que les Vestales étaient censées garder toujours vif.
 Romulus trace le sillon de Rome Carré (1638-1639): la légendaire fondation de Rome; Romulus marque les limites de la ville en traçant un sillon avec une charrue.

Les portes en bois gravé qui illustrent des scènes liées aux origines légendaires de Rome furent exécutées en 1643 par Giovan Battista Olivieri et Giovanni Maria Giorgetti.

Sur les côtés courts de la salle, il est deux magnifiques statues honoraires de Papes commandées par les Conservateurs: l'une, en marbre, exécutée par Gian Lorenzo Bernini entre 1635 et 1640, représente Urbain VIII Barberini (1623-1644); l'autre, réalisée en bronze entre 1645 et 1650 en l’honneur d’ Innocent X Pamphili (1644-1655), par le sculpteur bolognais Alessandro Algardi.

Salle des Horaces et des Curiaces

Fresque
Cavalier d'Arpino (Giuseppe Cesari 1568-1640), 1636-1638
Fresque
Cavalier d'Arpino (Giuseppe Cesari 1568-1640), 1596
Fresque
Cavalier d'Arpino (Giuseppe Cesari 1568-1640), 1612-1613
Fresque
Cavalier d'Arpino (Giuseppe Cesari 1568-1640), 1635-1636
Sculpture
Gian Lorenzo Bernini (1598-1680) ed aiuti, 1635-1640
inv. MC1201
Sculpture
Alessandro Algardi (1595-1654), 1645-1650
inv. MC1199
Sculpture
Giovan Battista Olivieri, 1643

de nouveau au menu facilité.