Musei Capitolini

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Cour Sale Égyptienne Vestibule Petites chambres au rez-de-chaussée Grand escalier Galerie Salle des Colombes Cabinet de la Vénus Salle des Empereurs Salle des Philosophes Salon Salle du Faune Salle du Gladiateur

Palais Neuf

Ce secteur muséal, malgré les changements subis au cours des siècles, a substantiellement conservé les caractéristiques de son aspect du XVIIIe siècle.
 Il est resté presque inchangé au niveau de la décoration des pièces, à la quelle s’est conformée aussi l’arrangement des sculptures et des inscriptions.
 Les précieuses sculptures anciennes sont pour la plus part originaires des collections privées de prélats et des nobles familles romaines.
 L’édifice, au contraire du Palais des Conservateurs à lui opposé, montre un équilibre symétrique des espaces et des éléments architecturaux.

Le Palazzo est dit Nuovo (Neuf) car il a été construit ex novo, d’après un projet de Michel-Ange, pour compléter le dessin de la place du capitole, en plus des palais qui existaient déjà le Palais du Sénat et le Palais des Conservateurs.
 Le musée fut inauguré en 1734, sous le pontificat de Clément XII, qui l’année précédente avait acheté, pour les collections du capitole, l’important recueil d’antiquités Albani, comprenant 418 sculptures. Ces œuvres s’ajoutèrent à celles déjà exposées au Belvédère du Vatican et données au Campidoglio par le pape Pie V en 1566, ainsi qu’à toutes les sculptures qui arrivaient chaque année sur la colline car ne trouvant pas de place dans le Palais des Conservateurs.
 Les collections sont encore exposées conformément aux concepts de l’époque du dix-huitième siècle.

Vestibule

Palais Neuf - Vestibule

Sur les murs du long couloir à portique au rez-de-chaussée, ouvert sur la cour, se succèdent des niches avec des statues, parmi lesquelles celles colossales de Minerve et de Mars.

Du point de vue architectural l’espace a été réparti en plusieurs niches et fausses portes, animées par des colonnes adossées aux murs; deux grosses coquilles ornementales ont été placées en haut pour compléter de manière scénographique la décoration.

Les sculptures les plus intéressantes sont les suivantes:
 - le “Pyrrhe”, une statue colossale qui représente Mars portant des vêtements militaires, provenant du Forum Transitoire, une copie d’époque flavienne de la statue originale de culte du temple de Mars Ultore dans le Forum d’Auguste;
 - la statue de Minerve, réalisée selon des modèles s’inspirant de l’Athéna Parthénos de Phidias du V siècle avant J.C. ; la sculpture dont les dimensions sont colossales, découverte sous le pontificat de Paul III (1534.1549), fut destinée en premier lieu à décorer la niche au centre des escaliers du Palais du Sénat pour être remplacée par la suite par la sculpture en porphyre qui s’y trouve encore de nos jours;
 - la statue de l’empereur Adrien représenté en tant que Souverain Pontife, avec la tête voilée;
 - la statue de l’impératrice Faustine l’Ancienne avec les attributs de la Fortune.

Autour des niches qui hébergent les sculptures on a placé des épigraphes romains, presque tous de caractère funéraire.

Sculpture
Fin du Ier siècle apr. J.C.
inv. MC0058
Sculpture
IIe siècle av. J.C.
inv. MC0037
Sculpture
112-140 apr. J.C. – Réélaboration d’après un prototype du Ve siècle av. J.C.
inv. MC0048
Sculpture
IIe -IIIe siècles apr. JC.
inv. MC0053
Sculpture
Ier siècle apr. J.C.
inv. MC2099
Sculpture
117-138 apr. JC.
inv. MC0054

de nouveau au menu facilité.