Musei Capitolini

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Histoire du musée > Musée Capitolin et Pinacothèque

Vestibule et cour du Musée Capitolin (Charles-Joseph Natoire, 1700-1777 - Paris, Louvre, Cabinet des Dessins)

L’aspect de la récolte a été modifié vers la deuxième moitié de 1500, avec l’entrée dans les collections capitolines d’un groupe imposant des sculptures, suite à la décision du pape Pieux V de libérer le Vatican des images « païennes » : les collections ont été augmentées avec des significatives témoignages artistiques et, à l’organisation historique jusqu’à ce moment dominante, s’est flanquée celle plus spécifiquement esthétique des nouvelles acquisitions.

Avec la construction du Palais Neuf sur l’autre coté de la place il a été possible à partir de 1654 d’aménager de façon plus adéquate la grande quantité d’œuvres accumulées dans le Palais des Conservateurs, en en colloquant une partie dans l’édifice à peine construit.
Pourtant, le Musée Capitolin a été ouvert au public seulement le siècle suivant, suite à l’acquisition de la collection de statues et des portraits du cardinal Albani par l’œuvre du pape Clément XII, qui l’a inauguré en 1734.

Benedict XIV (qui y a colloqué aussi les fragments de la Forma Urbis sévérienne, le grand plan en marbre de la Rome ancienne) a fondé peu de décennies après, vers la moitié du XVIIIe siècle, la Pinacothèque Capitoline, où confluèrent deux importantes collections privées, celle Sacchetti et celle Pio.

de nouveau au menu facilité.