Musei Capitolini

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Le Capitole dans l'âge du Bronze (dessin de reconstruction, Studio InkLink)

Les sources anciennes se souviennent d’un centre habité, fondé par Saturne sur le Capitole beaucoup plus avant que la fondation de Rome, où plus tard s’établiront les Grecs venus avec Héraclès et ensuite les descendants des Troyens qui accompagnaient Enée. Le conte mythique de la présence d’un centre habité sur le Capitole, daté antérieurement à celle traditionnellement fixée pour la naissance de Rome (753 av. J.C.), a été confirmée par les témoignages archéologiques ; des traces de l’histoire la plus ancienne de la colline ont été retrouvées dans plusieurs endroits.
Matériaux sporadiques datables entre le XIVe et le VIIIe siècles av. J.C., retrouvés au pied de la colline, dans la zone sacrée de Saint Omobono, sont probablement originaires d’un centre habité situé sur l’hauteur méridionale du Capitole.

Les fouilles récentes dans le Jardin Romain du Palais des Conservateurs ont en outre mis au jour les restes d’un établissement proto – historique, utilisé à partir de l’époque du Bronze moyen (XVe siècle av. J.C.) jusqu’à la dernière époque du Fer (VIIe siècle av. J.C), avec des tombeaux pour l’inhumation, des probables restes de cabanes et d’implantation pour le travail du fer.
Un sondage à l’intérieur du Tabularium a porté à la découverte de certains fragments sporadiques de céramique de l’âge du Bronze et des restes d’une probable base de cabane du VIIIe siècle av. JC.
Un dépôt votif archaïque, avec des céramiques miniaturistes, des petites galettes de pâte et d’autres offrandes votives, ont eu le jour dans les années 1926-27 dans l’îlot entre les rues du Capitole et de Mont Tarpeo et l’escalier du Vignola.

de nouveau au menu facilité.